Skip to content

Parution de la Semaine – 14 Février 2012

février 19, 2012

Le pianiste norvégien Tord Gustavsen revient avec une redoutable formule en quatuor sur le somptueux album The Well.

Les 4 musiciens chevronnés nous servent un Jazz-contemporain méditatif à souhait,sans être ennuyant pour autant, avec les compositions de cet enregistrement,d’une qualité toujours égale à celle que l’on peut s’attendre de l’étiquette allemandeECM. Le disque The Well est doté d’uneprise de son exceptionnelle, remplies de pièces toutes en reliefs et ensubtilités, probablement les plus inspirées et abouties de Gustavsen jusqu’à présent. Avec une interprétation d’une grandefinesse, et avec raison, puisque nous retrouvons Tore Brunborg au saxophoneténor, Mats Eilertsen à la contrebasse et Jarle Vespestad aux percussions, commeentourage du pianiste, on pouvait difficilement demander mieux! Ensemble, ilsont conçu une œuvre similaire à une espèce de suite classique, laissant place àune grande part d’envolées improvisées et de déconstruction typiquement issuesde l’univers Jazz, de sorte que les compositionsde l’album The Well respirent etprennent leur temps afin de tapisser nos oreilles d’ambiances feutrées.

https://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F8297897&show_comments=false&auto_play=false&color=0081ff Tord Gustavsen TrioStill There
 

Sur The Well, le saxophone prend un rôle très importantdans l’atmosphère générale du disque, si bien que l’on pourrait croire que cetalbum n’est pas issu de seulement TordGustavsen, puisque son jeu au piano passe parfois au second plan.Qu’importe, puisqu’au sein de ce quatuor, on ne ressent aucunement unecompétition entre les musiciens pour se faire valoir, bien au contraire, ilssont au service de la musique et forment un tout cohérent, pratiquement enparfaite symbiose. Des moments de grâce sont au menu, c’est peu dire, prenanten considération le parcours impressionnant de ces musiciens norvégiens et ce,même après le magnifique album Restored,Returned que Gustavsen nous avait produit, il y a déjà un bon 2 ans. Avec The Well, son œuvre la plus récente,l’artiste nous démontre une fois de plus qu’il ne cesse de prendre de lamaturité et surtout, qu’il sait mieux que jamais comment bien s’entourer, unesagesse sonore sans égale à laquelle l’auditeur ne peut éviter de se faire envouter!
Prestation de 3 pièces : Sustinete, Token of Tango et Interlude
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :