Skip to content

Parution de la Semaine – 25 Octobre 2011

octobre 26, 2011

Tom Waits revient avec Bad As Me, un nouvel album dans la plus pure des traditions de l’artiste, sans se répéter pour autant.

Cette espèce de poète rabougris, bluesman crasseux qu’est son personnage de scène, possède un don pour raconter des histoires qui dépeignent des scénarios dans nos cerveaux avec ses textes toujours aussi métaphorique et philosophiques. On le sait, quand on est le pote à William S. Burroughs et Jack Kerouac, on peut difficilement faire autrement que d’avoir un univers particulièrement imagé et même légèrement dérangé. Tom Waits a le mérite de ne pas être tombé dans le panneau de devenir une caricature de lui-même et ce, malgré les décennies que sa carrière a traversée. Pour Bad As Me, ce 17e album studio, il nous revient avec une formule du genre Rock n’Roll intemporelle, avec une attitude un peu plus crooner qu’à l’habitude. Certaines fois, on pense à Nick Cave pour son intensité émotionnelle un peu déjanté et surtout les intonations empruntées par M. Waits.

https://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F22218094&show_comments=false&auto_play=false&color=0083ff Tom Waits – Bad As Me via Anti Records

Entouré de musiciens chevronnés, les guitares sont le fruit que nul autre que Keith Richards, l’illustre membre des Rolling Stones (avec lequel il chante un duo sur la pièce Last Leaf) partagé avec Marc Ribot, fidèle collaborateur de John Zorn et Mike Patton, Flea des Red Hot Chili Peppers à la basse et des légendes du Blues comme Charlie Musselwhite à l’harmonica et Big Joe Turner pour son groove indéniable. Parfois une ambiance de piano-bar noyé dans la fumée et rempli de personnages louches semble se dégager des pièces concoctées sur Bad As Me. D’autres fois, c’est un genre de rockabilly des années de la prohibition et musique similaire à celle de l’époque des boardwalks des années folles à New-York qui se dépeignent comme tableaux entre nos 2 oreilles, de sorte qu’on ne sait pas exactement quand ce disque a été produit. Des ballades mélancoliques et des valses débridées, dans la plus pure tradition de Tom Waits, figurent une fois de plus sur son plus récent enregistrement, mais aucun album de l’artiste ne serait complet sans unes de celles-ci!

Le vidéo de Tom Waits pour sa pièce Satisfied

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :