Skip to content

Parution de la Semaine – 18 Octobre 2011

octobre 22, 2011

Moholy-Nagy, c’est une formation qui fait un genre d’Électro à la sauce Post-Rock à la manière de Boards of Canada et Dextro sur l’album Like Mirage.

Le trio est le résultat d’une collaboration entre des musiciens de San Francisco et Berlin qui ont réalisé un disque certainement Ambiant, mais qui contient des éléments pas seulement planants, mais des textures plus rythmées que le style offre habituellement. Entre les subtiles nappes synthétiques se trouvent des percussions et une variété impressionnante d’instruments qui sonnent comme ils devraient sonner, donc on nage dans le concret, non seulement dans une atmosphère abstraite et éthérée. Avec Moholy-Nagy, on retrouve de vraies basses, batterie et des sons plus classiques au piano se font entendre un peu partout à travers Like Mirage, leur premier album, de sorte que les pièces entendues sur l’album ne font pas seulement qu’accompagner notre sommeil (quoi qu’elles puissent très bien faire l’affaire), mais sont assez stimulantes pour être écoutées avec une attention soutenue.

Les riches structures polyrythmiques captivent l’ouïe par les couchent successives de sonorités employés et la minutie avec laquelle elles ont étés conçues, tout est à sa place, calculé pour être agréable à entendre, ce qui en fait un disque qu’on retrouve successivement sur notre platine ou dans nos listes de lectures. Le piano est souvent mis en avant-plan, un peu à la manière des structures d’Ulrich Schnauss ou de Max Richter, drapé par des nappes de synthétiseurs et d’autres programmations plus ou moins subtiles selon les pièces. La spatialisation stéréo et l’utilisation d’effets ou de filtres sont judicieusement choisis, qu’on écoute cet album avec un casque ou un bon système de son, on le constate facilement. Au niveau de la dynamique musicale, on pense parfois aussi à la formation Tortoise pour l’aspect un peu plus tonifié de ce que Moholy-Nagy sait faire… Non mais quel nom tout de même, j’arrive à peine à le retenir tellement il est peu commun, des fois je me demande tellement où ils vont chercher l’inspiration pour leur appellation, mais bon, n’en reste pas moins que malgré un nom qui tient difficilement en bouche, le groupe a conçu tout un album avec Like Mirage, un qui sent l’escapade émotionnelle et le ressourcement!
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :