Skip to content

Retour sur le FME 2011 – Jour 1

septembre 7, 2011


Cette fois-ci, je vous propose le premier d’une série d’articles que j’ai rédigé à la suite du passage des Frères du Son au Festival de Musique Émergente de Rouyn en Abitibi

Pour la première soirée de spectacles du FME, nous avions choisis d’aller voir Thus:Owls pour la seconde fois en 2 ans, puisque la formation suédoise était également de passage à cette édition. Ils avaient tellement aimés leur expérience, qu’ils étaient emballés a l’idée de revenir. Dans un lieu de choix comme l’Agora des Arts, une église transformée en salle de diffusion en plein cœur du Vieux-Noranda, le décor et l’ambiance étaient de mises pour une représentation de ce registre, c’est-à-dire, calme et dramatique.

Deux premières parties succédaient la formation que nous avions tant apprécié lors de notre premier passage au festival, nous avons malheureusement manqués Muse Hill, celui qui ouvrait le bal, pour arriver dans l’entracte entre ce dernier et celui qui allait suivre et nous nous sommes retrouvés à des places de choix pour assister à la représentation dans ce lieu chaleureux.


Nous ne savions pas exactement ce qu’il nous attendait, un artiste français nommé PIaNO CHaT, un homme-orchestre qui donne un impressionnant numéro, très énergique et tout en émotions. Il fait un style musical qui me rappelle Thee Silver Mt.Zion, surtout pour sa manière de chanter qui ressemble à celle d’Efrim Menuck, le chanteur de la mythique formation. Un côté résolument Punk se cache derrière les différentes teintes qu’utilise le multi-instrumentiste, installé au parterre plutôt que sur scène. Très théâtral sur scène, l’artiste n’hésite pas une seconde à se mêler à la foule pour aller chercher leur attention et solliciter leur participation.

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F18024249&show_comments=false&auto_play=false&color=005aff We always are foreigners par pianochat

Les paroles anglophones ne me déroutaient pas tellement jusqu’à ce que j’entende le ton un peu forcé d’un accent anglais qui casse le français, lors de certains passages dans la langue de Molière, ce qui, forcément, détonne un peu dans la bouche de l’artiste, lui qui a un très joli accent de France. L’artiste en était à son premier passage avec son aventure solo en sol québécois et c’est à souhaiter qu’il n’en n’est pas à se dernier, puisque le public a littéralement tombé sous le charme de PIaNO CHaT.


Pour ce qui est de la tête d’affiche, Thus:Owls nous a offert un aperçu de leur nouvel album qui sera lancé en Suède au mois d’Octobre prochain. Quand exactement sortira-t-il de ce côté-ci de l’atlantique reste encore à déterminer au moment d’écrire ces ligne, mais une chose est sûre, c’est quelque chose que nous attendons avec impatience! Par contre, l’auditoire s’est peu à peu amoindri au fur et à mesure que leur prestation avançait. Faut avouer qu’il faut être préparé à se taper des émotions plus sombres et une ambiance propice à l’introspection et que pendant le FME, il y a tellement de choses qui se déroulent en même temps que rares sont les salles qui gardent leurs auditeurs du début jusqu’à la fin…

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F1551603&show_comments=false&auto_play=false&color=005aff THUS:OWLS – Eagles Coming In

Tant pis pour ceux qui ont décidés de quitter plus tôt, puisqu’ils ont manqués des moments intenses et très senti de la part des musiciens, Simon Angell (ex-guitariste de Patrick Watson) et Erika Alexandersson en premier lieu. Quelle voix et quels sons de guitare, Thus:Owls fait vraiment une musique qui n’a pas d’autre choix que d’interpeller l’auditeur et de susciter une palette émotionnelle hors du commun. Nous avions vu la formation il y a 2 ans lors de leur passage au même festival où elle nous avait complètement subjugué et cette fois-çi, la surprise n’était plus au rendez-vous et la prestation peut-être un peu moins marquante que la première, mais était-ce le fait d’avoir des attentes un peu trop hautes, possiblement…



Finalement, une soirée comme on les aime, chargée en émotions et toute en subtilités, autant en musique qu’au niveau vocal, une belle prestation très honnête qui est vraiment de bonne augure pour le festival et qui donne hâte d’en voir et en entendre davantage, ce n’est qu’un début!

From → FME, PIaNO CHaT, Thus Owls

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :