Skip to content

Parution de la Semaine – 12 Juillet 2011

juillet 16, 2011
Le mystérieux producteur Anglais derrière le pseudonyme Zomby revient après de multiples apparitions sur des compilations de musique Électronique avec son troisième album Dedication, une œuvre dévouée au genre Dubstep et aux accents IDM.
L’artiste, sur lequel on sait encore peu de choses, a bâti sa notoriété avec de nombreuses contributions musicales, que ce soit des maxis, singles et des remixes, sur la jeune et rafraichissante étiquette Hyperdub. Récemment signé par 4AD pour Dedication, sa plus récente création, Zomby a créé un enregistrement qui n’est vraiment pas qu’un de ceux qui suit simplement la vague Dubstep, mais qui pousse beaucoup plus loin que la majorité en y incluant des sonorités issues des techniques de micro-échantillonnage et des synthés 8-bit. Zomby a créé des mélodies hypnotiques, un peu comme on retrouve dans le genre Techno-minimaliste à travers les structures des pièces de son plus récent disque. On retrouve sur la pièce Things Fall Apart l’apport vocal de Noah Lennox de la formation Animal Colective. Ailleurs sur la galette, on entend des rythmes et des sons qui me font penser au style Jungle, jusqu’à un certain point. Pas étonnant, puisque l’artiste fait partis des chefs de file du genre Dubstep et ne cesse de se réinventer et de faire évoluer le style qui peut rapidement verser dans la redondance lorsque les artistes adhèrent un peu trop à la sauce sans y ajouter des éléments de d’autres formes de musiques.
Assurément, une ambiance nocturne émane des pièces entendues sur le disque Dedication. Leurs structures sont entrainantes et hypnotiques, mais ne perdent pas leur sens même si on les écoutes en plein jour, puisqu’elles ne versent jamais dans le trop Ambiant. Les pièces, généralement sous la barre des 3 minutes, ne s’éternisent pas et n’ont pas le temps de perdre en efficacité. L’album complet, tant qu’à lui, est aussi dans cette lignée de pensée, puisqu’il dure à peine plus d’une demi-heure, de sorte qu’on en redemande, malgré que Zomby nous laisse vraiment pas sur notre faim. Rassasié de notre écoute, grâce à la polyrythmie et aux subtilités des compositions habilement ficelées, ce qui fait de Dedication une œuvre très accrocheuse, sans pour autant passer à l’histoire, mais qui apporte son lot de finesse et d’innovations. Décidément, Zomby s’est taillé une place parmi les plus grands dans le milieu de la musique en marge et démontre qu’il ne manque pas d’inspiration et encore moins de talent!


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :