Skip to content

Parution de la Semaine – 5 Juillet 2011

juillet 9, 2011

Brian Eno est déjà de retour après sa collaboration avec Jon Hopkins l’an dernier, le voici qu’il revient avec Drums Between the Bells 1, un autre album qui réussis à nous surprendre, même après autant d’années de créations musicales.

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F16877856&show_comments=false&auto_play=false&color=004eff Brian Eno – Pour it Out (Drums Between The Bells) sur Warp Records

Tout porte à croire que depuis qu’il est signé sur l’étiquette Warp, l’artiste a retrouvé son inspiration et se pousse à sortir de sa zone de confort en ne répétant pas sans cesse ce qui l’a rendu légendaire, c’est-à-dire, ses nappes sonores dans le genre ambiant-minimaliste aux tendances qui empruntent au style classique contemporain. Les pistes que l’artiste a créées pour l’album Drum Between the Bells 1 sont vocales, chose rare dans l’univers de Brian Eno, l’artiste qui nous a plutôt habitués à des compositions instrumentales depuis des lustres, on est surpris par l’omniprésence des mots et la diversité de ses interprètes. Ce sont des poèmes de la plume impressionniste de Rick Holland récités par des voix féminines et masculines, qui ne nous sont pas divulgués… On croit reconnaître Marianne Faithfull, entre autres, de grands noms que l’on devine emballés par l’idée de collaborer, chacun à leurs manières, à ce nouvel enregistrement d’une légende vivante qui viennent se juxtaposer à de magnifiques proses.

On pourrait pratiquement confondre le dernier disque de Brian Eno pour être une œuvre de Moby, tellement qu’il allie des éléments planants à des mélodies un peu plus Pop et des structures qui résident dans la veine expérimentale. C’est également l’ajout des voix, principalement féminines, qui font en sorte qu’on trace le parallèle entre les 2 artistes. Une ambiance un peu sombre et mystérieuse gravite autour de chaque pièce du disque, de sorte qu’on en ressort calmes et énergiques, surtout à l’écoute de la pièce Sounds Alien qui prend des airs de Rock-industriel qui se mélange à des accents Afrobeat et certains éléments qui pourraient être qualifiés de Trip-Hop. Une omniprésence du genre New-Wave plane tout au long de l’album, ce qui n’est pas vraiment surprenant lorsqu’on connait le travail de M.Eno. Ce qu’il l’est, c’est plutôt l’amalgame d’influence très diversifiés, pour ce qui est le premier volume d’une série, puisque comme le titre l’indique, Drums Between the Bells 1, il y aura sans aucun doute une suite. Ce qui suscite quelques questions, comme quelle forme prendra-t-il et quand peut-on s’attendre à le voir arriver, mais surtout est-ce que c’est une trilogie ou plus encore? Qui sait avec un artiste de la trempe et la réputation de Brian Eno.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :