Skip to content

Balado des Frères du Son Édition Mai 2011

mai 18, 2011


C’est notre première baladodiffusion depuis l’inauguration de la section FIDÈLE à laquelle vous pouvez vous abonnez depuis le 1er Mai pour avoir accès à notre toute nouvelle compilation exclusive de pièces inédites et bien des primeurs. On commence la baladodiffusion avec la première de 2 capsules d’Un Petit Goût de Boulimie, où  on vous fait entendre quelques sujets des articles qu’on peut lire directement sur ce blogue, qui est aussi accessible via l’onglet blogues sur le site des Frères du Son. Pour en savoir plus sur les artistes qu’on peut entendre à cette capsule, suffit d’aller consulter les articles publiés au mois d’Avril ici même et je vous publie seulement celui qu’on retrouve en exclusivité sur Côté Blogue.

On commence avec Panda Bear, le projet de Noah Lennox, un des membres de la formation Animal Collective, qui est enfin de retour avec le très attendu album Tom Boy. Déjà 4 ans ont passés depuis Person Pitch, son album précédent, ce qui a fait en sorte que les attentes étaient très élevées après une absence aussi longue et avec les œuvres qu’il nous a pondus auparavant, que ce soit avec le collectif animal ou ses propres aventures solo, mais je dois dire qu’elle en valait vraiment la peine! Puisque sur Tom Boy, Panda Bear revient pour une autre virée en contrées psychédéliques avec des pièces encore plus riches que jamais au niveau des structures, autant du point de vue des arrangements des créations qui figurent sur son plus récent opus. Plus diversifié que jamais, Panda Bear s’aventure hors de sa zone de confort autant que la nôtre, on pense parfois à Devandra Banhardt ou Owen Pallett (Final Fantasy), avec cette touche si distinctive que l’on reconnait de la sonorité particulière d’Animal Collective. On sait qui apporte quoi, surtout quand on a entendu Avey Tare, réalisé par David Michael Portner, un autre projet dérivé de la même famille animale, ça met en perspective l’apport de chacun au sein de la quasi mythique formation qui nous avait pondu l’excellent disque Merriweather Post-Pavillon en 2009.

 
Mais revenons à nos moutons, avec Panda Bear qui nous sert des ambiances toujours aussi vaporeuses et que l’on sent infusées de périples de drogues, mais comme les membres d’Animal Collective s’en ont jamais cachés, c’est bien de cette manière qu’ils ont su trouver leur sonorité, sauf que maintenant, je crois que notre ours préféré en a plus besoin, puisqu’un peu comme Obélix, il est tombé dedans quand il était plus jeune!  Par contre, chez l’auditeur, c’est sensiblement le même effet qu’il recrée, malgré qu’il fasse des pièces beaucoup plus accessibles avec des éléments qui empruntent à la musique Pop que sur ses premiers enregistrements au sein du collectif. Panda Bear et l’album Tom Boy, c’est un voyage auditif au plus profond de ses pensées abstraites, une toile de Salvador Dali qui prend vie et qu’on a envie d’y revenir, puisque l’enregistrement ne produit aucun effet secondaire, sauf peut-être une accoutumance!


PIÈCES ENTENDUES DANS CE BLOC MUSICAL
Tune-Yards Bizness (W H O K I L L) 
Panda Bear – Last Night At The Jetty (Tomboy) 
Prefuse 73 – et la pièce, (The Only She Chapters)

J’étais en appétit ce mois-ci mes amis, en nous servant une double dose d’Un Petit Goût de Boulimie, encore une fois, on peut toujours lire ces articles ici-même, en allant voir les publications précédentes. Voici la liste des pièces entendues à cette capsule.

PIÈCES ENTENDUES DANS CE BLOC MUSICAL
Wagon ChristManalyse This! (Toomorrow)
Gangpol & MitThe 1000 People Band I (The 1000 Softcore Tourist People Club)
Jamie Woon Spiral (Mirrorwriting)
BONNE ÉCOUTE EN NOTRE COMPAGNIE!

Pour notre Triple à Trois du mois de Mai, on a décidés de vous faire un tour d’horizon d’un groupe qui a un leader à la langue particulièrement bien déliée. Le but de notre capsule est de vous présenter 3 pièces tirées de 3 albums différents d’un même projet musical.

On vous parle de Subtle, un collectif mené par Adam Drucker, mieux connu sous le nom de Doseone, un rapper avec un flow hyper cérébral, comparable à celui de Busta Rhymes, mais beaucoup plus recherché au niveau des textes. Le groupe formé par Jeffrey Logan (alias Jel, l’autre moitié de Themselves avec Doseone, Dax Pierson (paralysé lors d’un accident de route en tournée, mais qui participe toujours aux enregistrements du groupe) est accompagné par 3 autre inventif et surdoués musiciens. Véritable groupe Rock, avec cette formule, notre verbomoteur s’en donne à cœur joie avec un phrasé imagé au plus haut point, quoique difficile à suivre, il faut vraiment se concentrer pour saisir les propos de ce drôle de zigoto.

Les membres principaux de Subtle ont fait proliférer plein d’autres projets en parallèle, comme Themselves, cLOUDDEAD et 13 & God qu’on attend d’ailleurs impatiemment de voir apparaitre un nouvel album de la part de ces derniers et qui devrait enfin sortir un peu plus tard cette année. Sur scène, c’est vraiment là que la magie se passe, avec les élans théâtraux de Sublte et toute l’intensité de leur musique, autant qu’au niveau des prestations vocales. Pour rendre le concept encore plus riche et complet que la majorité des projets musicaux, le groupe a fait naître un monde imaginaire doté d’un volet visuel et d’une histoire qui tourne autour d’un anti-héro nommé Hour Hero Yes, ce protagoniste qui revient à chaque nouvel album appuyé par l’univers lyrique singulier et des dessins de Doseone. Décidément, lui et sa bande n’arrêtent jamais de nous impressionner et de nous surprendre!

BLOC MUSICAL SUR LE GROUPE SUBTLE

F.K.O. (New White)
Day Dangerous (For Hero:For Fool)
Middleclass Haunt (Exiting Arm)

Pour notre capsule d’Autopsie de CD, c’est une autre parution toute fraiche qui passe sous notre microscope. On analyse cet album à fond, en vous donnant la chance d’écouter 3 extraits du plus récent opus d’un groupe qui fait sa marque depuis ces derniers mois.

Ce mois-ci, on parle de Nerdy, une formation Londonienne qui débarque avec une approche PostDubstep qui détonne par son équilibre entre la Pop et l’Électro de type IDM, ce qui fait que le groupe réalise une musique accessible tout en étant recherchée.  Sur Condors, leur plus récent et premier album complet, avec ses nappes sonores ambiantes et la voix puissante et émotionnelle d’Ayu Okakita, la chanteuse du trio, arrivent à captiver notre ouïe avec ses basses biens rondes qui caractérisent autant le style. La sonorité de Nedry est comparable à Soap&Skin, en version légèrement moins sombre, sinon au dernier album de Britney Spears sous l’effet de narcotiques! Faut dire que Rusko a produit les beats pour cette dernière, c’est alors pas étonnant d’entendre un dérivé du Dubstep envahir les ondes FM et c’est une bonne chose si c’est seulement pour habituer nos oreilles à des fréquences plus graves qu’à la coutume et de venir insuffler en vent rafraichissant dans l’univers de le musique Pop.

Revenons à Nedry, puisque le groupe en vaut vraiment la peine, avec ses rythmes syncopés, ses envolées lyriques vaporeuses et son enrobage mystérieux, quelque part entre le Trip-Hop à la manière de Sneaker Pimps et un mélange d’influences plus actuelles, qui font penser au projet Iamamiwhoiam mené par Jonna Lee et qui a fait beaucoup de vagues depuis la dernière année. Peut-être moins innovateurs avec leur modèle promotionnel plus conventionnel, on peut gager que le son de Nedry en fera beaucoup de bruit dans les mois à venir et que s’ils ne réussissent pas à percer le cercle trop fermé des radios, ils auront le mérite de faire bouger facilement les habitués de la scène nocturne.

PIÈCES DU DISQUE CONDORS DE NEDRY

A42 
Apples and Pears  
Where do Birds Go


En terminant, on vous propose de devenir membre de la section FIDÈLE, pour la modique somme de 5$ annuellement, vous avez accès à 4 baladodiffusions 100% musicales axées sur une thématique précise et elles ne sont que le début d’une série! En ce moment, vous pouvez également avoir accès aux entrevues avec Four Tet, Caribou, We Are Wolves et Suuns, en grande primeur 1 mois avant les autres. C’est un rendez-vous sur notre nouvelle section FIDÈLE, une autre innovation, toujours sur le site des Frères du Son!
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :