Skip to content

Parution de la Semaine – 17 Mai 2011

mai 16, 2011

Six longues années sans qu’on ait du nouveau de la part de la fabuleuse collaboration entre The Notwist et Themselves qui forment ensemble 13 & God. Ils sont enfin de retour avec Own Your Ghost, un deuxième album éclectique et émotionnellement autant que musicalement très fort!

Toutes les hypothèses étaient bonnes à savoir quelle forme le nouvel album allait prendre, mais même avec une imagination fertile, je n’aurais pas pu deviner qu’il allait ressembler à ça.  Sur Own Your Ghost, on  a droit à des arrangements en parfaite symbiose entre l’univers de l’Allemand Markus Archer et sa bande avec celui de Doseone et Jel, de la côte ouest Américaine. Ils parlent finalement le même langage musical pour se fusionner à un point tel que même si on se doute assez bien de qui emmène quoi au projet, on ne distingue plus la ligne qui les sépare.

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F11337517&show_comments=false&auto_play=false&color=2c7ffa 13 & God – Old Age par alientransistor

Markus Archer, avec The Notwist, maîtrise sa voix depuis ses derniers enregistrements, surtout depuis le disque The Devil, You + Me paru en 2008, il a encore autant de tristesse dans sa façon de chanter qui transperce les haut-parleurs, mais il s’assume vocalement plus que jamais. Avec Jel et Doseone derrière le micro, tout le monde s’est mis de la partie pour en arriver à du vocal diversifié, qui se complète à merveille et livré d’une manière on ne peut plus honnête. En écoutant l’album Own Your Ghost, on passe par un arc-en-ciel d’influences et de couleurs différentes, comme sur la pièce Death Minor, où on croirait entendre une pièce de Beck et que dire d’Armored Scarves, de loin une des compositions les plus touchantes du disque, qui offre un des moments les plus profonds et sensibles jamais réalisé de la part de 13 & God. Ailleurs sur le disque, on retrouve des moments déroutants à travers l’album, que ce soit une introduction aux arrangements douteux aux premiers abords et qui deviennent viables dans l’ensemble de la composition. De véritables odes à la polyrythmie et aux mélanges de styles sont éparpillées partout sur Own Your Ghost.

On pense parfois à UNKLE et Radiohead sur certains passages, tout en ayant la touche qui les distingue autant de tout ce qui existe, ce qui en fait inévitablement une œuvre qui rend hommage à la musique cérébrale, à l’ère de l’abrutissement social érigé en système par les médias et la culture de masse qui nous martèlent allègrement l’esprit. Une chance qu’il existe des groupes comme 13 & God pour venir empêcher nos cerveaux de devenir des masses gélatineuses et qui stimulent n’importe-quel amateur de musique ou artiste à aller puiser encore plus loin!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :