Skip to content

Les Frères du Son Rencontrent – Four Tet

mai 10, 2011

Nous avons eu le plaisir de s’entretenir avec Kieran Hebden, lorsqu’il était à Montréal au mois d’Octobre 2010. Il était de passage dans la métropole dans le cadre de sa tournée avec l’album There is Love in You, pour une des dernières prestations Studio du musée Juste Pour Rire, une autre salle sensationnelle qui a fermé ses portes depuis Janvier 2011, faute de rentabiliser le grand immeuble et suite à des années en déficit budgétaire. Dommage, puisque sans farces, c’était une des établissements qu’on aimait énormément!

Sans grandes fioritures, Four Tet nous a livré une performance correcte, en formule DJ Set, mais je dois avouer que je m’attendais à un peu plus de vie sur scène. L’artiste n’a malheureusement pas une forte présence sur scène, de sorte qu’il aurait fallu un peu plus qu’un éclairage un peu trop statique pour alimenter le dynamisme du spectacle davantage. Par contre, Four Tet ne manque pas de matériel quand vient le temps de nous choisir la liste des pièces qu’il désire interpréter dans sa session devant public et il ne s’est pas gêné pour nous présenter le meilleur qu’il avait à nous offrir, sans pour autant s’en tenir qu’aux pièces de son plus récent disque. Il est aussi allé puiser dans son répertoire antécédent pour le plus grand plaisir de l’auditoire. Seul sur scène à défendre ses compositions riches et complexes, il me semblait qu’une musique aussi multidimensionnelle méritait d’être présentée en formule de groupe, mais ça ne semble pas être une marque de commerce chez Four Tet et c’est bien dommage, puisque ses enregistrements laissent présager une toute autre ambiance. Surtout sachant qu’il était l’un des membres de la formation Fridge avec laquelle je ne l’ai jamais vu à l’œuvre, mais je suis persuadé que j’aurais nettement mieux apprécié leur performance!

Au niveau de notre entretien, monsieur Hebden a été très généreux de son temps, de sorte que nous avons pu avoir une conversation stimulante et enrichissante ensemble. Nous avons abordés des sujets variés, en émettant des réflexions sur l’industrie de la musique, la place que cette dernière prend dans sa vie et l’avidité comme un des problèmes sociaux majeurs. Ce qui en résulte, est une rencontre d’une grande qualité et qui s’est déroulée d’une manière très ouverte et agréable, surtout pour un artiste de sa réputation. Visiblement, en voilà un qui ne se prend pas la tête avec le succès qu’il connait depuis ces dernières années! Nous avons eu la possibilité d’avoir accès au Loft pour l’occasion de notre entrevue avec Four Tet, une des salles les moins connues de l’ancien Musée, ce qui donne résolument un cachet distinctif à notre entrevue, tant un niveau visuel qu’à l’ambiance globale de l’exercice qui portait notre invité à se livrer en toute confiance, d’une manière décontractée et en toute intimité.
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :