Skip to content

Concert du Mois – Mai 2011

mai 10, 2011

Des fois, pour assister à un bon spectacle, ça devient nécessaire de s’exiler en région. Lors de mon dernier périple Saguenéen, en allant rendre visite à un ami à Chicoutimi, on s’est payé la traite en allant voir ce qui s’annonçait être un des évènements à ne pas manquer. Nous avons étés gâtés, le 6 mai dernier à Alma, là où se déroulait une des premières prestations de Galaxie avec la formule de Tigre et Diesel, le plus récent album d’Olivier Langevin et sa bande.

Laissez-moi vous dire que ça valait le détour pour voir ces bêtes de scène dans leur élément naturel (étant originaires de la région du Saguenay), puisque dans l’antre du Café du Clocher, un petit lieu de diffusion fort sympathique, on retrouvait une équipe du tonnerre avec Fred Fortin à la basse, Dan Thouin aux claviers, le batteur des Dales Hawerchuck et 2 choristes pour agrémenter notre expérience!

Ce fût un spectacle qui a débuté lentement, mais qui s’est déroulé d’une façon intense et intime. Les musiciens ont pris un peu de temps avant de se réchauffer, dans tout le sens du terme, puisqu’ils ont le coude léger dans ce coin de pays! Par contre, une fois partis, ils n’arrêtaient plus de nous donner tout ce qu’ils pouvaient, même qu’ils nous ont livrés une performance mémorable. Les spectateurs ont eût la chance d’entendre les meilleures pièces de Galaxie, les plus vieilles comme les nouvelles et si vous pensiez que c’est très énergique sur disques, imaginez en direct, ça déménage pas à peu près.

On a eu un enchaînement de pièces les plus festives les unes que les autres, jusqu’à l’apothéose de la finale, qui ne laissaient pratiquement aucun répit aux gens entassés dans le petit café. Moi-même j’ai été dépeigné et ce n’est pas peu dire, n’ayant pratiquement pas de cheveux sur le coco et je me suis trémoussé comme une débile au sein de la foule anonyme! L’auditoire en redemandait encore et encore, mais comme toute bonne chose a une fin, ultimement, il a fallu les laisser sortir de scène… Dommage, puisque l’auditoire commençait à peine à réagir avec grande émotion, mais c’est comme ça lorsqu’il n’y a pas de première partie pour réchauffer la salle.

Olivier Langevin

Si vous avez la chance de voir Galaxie, n’hésitez pas une seconde, vous n’en sortirez vraiment pas déçus et vous risquez même de fredonner certains airs ultra accrocheurs, les oreilles bourdonnantes, le lendemain venu!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :