Skip to content

Rétrospective Meilleurs Disques 2009 III

novembre 30, 2009
Été 2009

La parution de la semaine – 21 juillet 2009

Riceboy Sleeps est un projet du chanteur de Sigùr Ròs et de son copain, soit : Jón Þór Birgisson & Alex Somers. Ce dernier est celui qui est derrière la conception visuelle pour Sigùr Ròs, égalament membre fondateur de la formation tout aussi Islandaise Parachutes. Sur cet album, ils nous servent 68 minutes, très planantes et ambiantes, des airs beaucoup plus subtils et linéaires qu’avec Sigur. Une oeuvre encore plus instrumentale, méditative, voire presque nouvel-âge, on croirait se taper une séance d’autohypnose, finalement ! Un album que je recommande fortement d’écouter lorsqu’on veut oublier toutes les pensées négatives et ses journées surchargées avant d’aller dormir. Pas besoin de Ritalin pour les enfants, ni de calmants pour soulager son stress, puisque ces gens du pays nordique peuvent amplement faire l’affaire avec des méthodes naturelle de guérison par les sons ! De vraies ondes positives, bien moins cher et presqu’aussi efficace qu’une thérapie ! 8/10

La parution de la semaine – 14 Juillet 2009


The Dead Weather, ce nouveau projet de Jack White (White Stripes et Raconteurs) n’est pas ce à quoi l’on pourrait s’attendre et c’est tant mieux ! Sur Horehound, on nous attend avec des textes imagés aux accents sudistes, une approche théâtrale, une ambiance inquiétante et mystérieuse. Ce qui fait de cet enregistrement un véritable témoignage qu’un ensemble de têtes créatives réunies autour d’un même but, une simple groupe de rock sans limitations, peut encore innover et réussir à faire du rock rafraichissant. Avec Alison Mosshart, la chanteuse de The Kills, White s’est entouré d’une super équipe, on parle de Dean Fertita guitariste, claviériste et une des voix de Queens Of The Stone Age et Jack Lawrence pour venir compléter l’instrumentation. Ils nous font du gros rock sale sans pour autant être conventionnel, riche en sonorités, un projet tout en spontanéité avec une bonne dose d’originalité, en plus d’une complicité sentie entres les membres de ce collaboratif aux grosses pointures. On entend des jeux de voix de toute beauté, de l’orgue, une batterie déchainée, des claviers et bien sûr des guitares aux distorsions qui changent de la norme. Des moments un peu plus blues, on va de jams sessions à des compositions plus modernes et travaillés, des pièces variées et soigneusement montées. Très bien tant au niveau de l’approche utilisée que de la qualité sonore. 8/10

La parution de la semaine – 07 Juillet 2009

J’avais trouvé assez sympathique l’album éponyme de CéU paru en 2007, une nouvelle venue qui fait dans le style de Bebel Gilberto, de l’électro-bossa nova à la Thievery Corporation ou Federico Aubele avec des traces de Reggae, ensoleillé, et loungy à souhait. De la musique estivale, qui fait automatiquement penser aux plus beaux couchés de soleil en pleine canicule tropicale ou une soirée chaude avec une immense lune orangée qui se pointe à l’horizon ! Encore un peu plus de touches électro pour Vagarosa, servies sur un lit Funk et une sauce Soul, sur ce deuxième album de cette jeune Brésilienne. Agréable surprise de continuer dans cette veine au lieu de toujours diluer la formule davantage jusqu’à ce qu’elle ressemble à la musique générique pour grand public. On comprend pourquoi elle cite Erykah Badu dans ses influences, mademoiselle a un bon flow quand elle s’y met, le tout fait avec de bons musiciens et une réalisation soignée. Elle possède une voix sensuelle, qui fait en peu penser à celle de Sade, avec un beau grain dans ses mots Portugais qu’elle nous susurre aux tympans. Ça sonne très bien, pas étonnant venant de l’étiquette Six Degrees qui réalise toujours de très bons albums pour des artistes tout aussi talentueux qui nous changent de la musique de monde usuelle. Maintenant, c’est où qu’on peut voir des ciels dégagés cet été ? 7/10

La parution de la semaine – 30 Juin 2009

Moby, un de mes plaisirs coupables et qui, j’avoue, m’avait un peu déçu depuis ses 2 derniers albums Hotel et surtout 18, revient très fort avec son plus récent opus Wait For Me. Mes attentes étaient hautes, mais j’y croyais pratiquement plus, je me méfiais beaucoup de ce qu’il allait nous présenter de neuf. À ma grande surprise, on a affaire à une collection de titres aux ambiances inégalées depuis son désormais classique disque Play et ce n’est pas peu dire ! Il a su bien s’entourer avec une brochette de chanteuses aux voix magnifiques, que je ne connais aucunement, qui se succède sur plusieurs pièces touchantes, entres ses échantillonnages et son propre spoken word. On sait tous que la force de Moby n’est pas sa voix, mais bien son don pour les arrangements et à la programmation et cette fois, il faut croire qu’il était drôlement inspiré ! 9/10

La parution de la semaine – 30 juin 2009

Busdriver est un rapper de la côte ouest Américaine, hyper cérébral, un virtuose de la langue de Shakespeare, dans la même veine que Doseone. Prolifique, ce prodige a 7 albums à son actif depuis 2002, dont le dernier intitulé Jhelli Beam. Pour ce dernier, il nous a concocté un excellent assemblage de Rap underground, ultra lyrique, aux influences aussi variés que son débit de mots à la minute. Inventif, inusité et irrévérencieux, Busdriver n’a pas peur d’explorer et va jusqu’à s’auto-caricaturer. Un artiste qui repousse les mélanges de styles, on passe du Classique, au Jazz, en passant par l’Indie-Rock, l’électro et évidemment une généreuse portion de HipHop. Très critique de ce qui l’entoure musicalement et socialement, il sait où il se situe et surtout à qui il s’adresse. Il s’assume et réussis à produire du très bon nerd-rap sur une nappe sonore pour les plus aventuriers. À mon avis, une œuvre aboutie et recherchée qui mérite d’être entendue ! 8/10

La parution de la semaine – 23 juin 2009

Tortoise, cette mythique formation instrumentale, entre le Jazz, le Rock expérimental et l’Électro, n’en finit plus de repousser les fondements même de ce qu’on peut décrire comme étant la vague Post-Rock. Pour leur plus récente mouture, Beacons of Ancestorship, ils nous reviennent en grande forme après une absence de 5 ans. Après 7 albums sous la ceinture depuis 1990, et autant d’années d’existence, ils viennent renforcer la pertinence de leur art et taire leurs détracteurs avec cet excellent album. Ces virtuoses nous servent encore une fois une œuvre d’une rare créativité et réalisent l’exploit de rendre accrocheuses des structures complexes qui pourraient facilement tomber dans la masturbation intellectuelle ou de la musique hermétique. Ils ne cessent de se réinventer et réussissent à me surprendre une fois de plus ! 8/10

La parution de la semaine – 16 juin 2009

Un de mes derniers coups de cœur, Ohbijou, un groupe très engagé socialement de la scène folk-rock underground de la région de Toronto. Ils rappelle un peu la sonorité de Broken Social Scene, Stars, Metric et compagnie sinon un peu plus près de nous, une voix comparable à Cœur de Pirate avec des arrangements à la Arcade Fire en version plus tranquille. Sympathique et efficace, l’album Beacons détient une formule qui ne casse pas le moule, mais a certainement le mérite de bercer les moments les plus tourmentés de nos vies ! 7/10

La parution de la semaine – 09 Juin 2009

Dredg rappelle la charge émotive d’Arcade Fire, on peut également penser à Archive et The Mars Volta, jusqu’à un certain point. Cette macédoine prend tout son sens après une écoute attentive et donne un résultat impressionnant. Que dire du nom intriguant et de l’esthétisme de la pochette très réussie, sinon qu’ils laissent présager le meilleur. Leur plus récent album, The Pariah, The Parrot, The Delusion est parsemé de riffs efficaces, de structures puissantes, à mi-chemin entre un Pop-Rock accessible et un Rock un peu plus lourd et recherché. Juxtaposés à des textes sentis et servis avec une approche théâtrale qui ne laisse d’autres choix que de venir nous chercher. Malgré le fait que je ne suis habituellement pas un fervent adepte du style, je dois avouer que la recette lève plutôt bien. 7.5/10

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :