Skip to content

Balado des Frères du Son édition Novembre’09

novembre 9, 2009

Pour l’émission mensuelle de notre ballado des Frères du Son, on s’est amusés à vous concocter une liste mujsicale qui vous tiendra compagnie et embellira vous journées de ce mois des morts. D’ailleurs, on vous propose un petit sketch humoristique sur la grippe A, en plus de notre traditionnelle satyre d’une pièce musicale connue, servie à notre façon !
On commence avec l’émission avec la capsule Un Petit Goût De Boulimie, qui vient compléter les critiques des meilleures parutions du mois d’octobre qu’on peut lire ici même, mais cette fois en extraits musicaux qu’on vous a sélectionnés pour en témoigner. Petit lexique pour mieux comprendre ce que vous allez entendre : les pièces sont en caractères gras, les artistes en italique et les albums entre paranthèses.
Conceptions : The Landau Orchestra
(4hero presents EXTENSIONS)
Convinced Of The Hex : The Flaming Lips (Embryonic)
You Are Jaguar : Evangelista (Prince Of Truth)

Bonne écoute !


Pour cette capsule mensuelle D’une Note vaut Mille Mots, on vous a sélectionné de l’excellente musique instrumentale.

On commence avec OKA, une formation Australienne qui fusionne l’électro avec des éléments organiques, du genre Lounge qui rencontre un peu le style Nouvel-Age avec du Dub, parsemé de notes qui s’approche du Jungle. C’est un heureux mariage entre le modernisme et les sons tribaux : unique, à l’image de l’Australie ! Suit une formation qui s’appelle Plat, duo Islandais qui fait dans l’Électro-Ambiant-expérimental avec des éléments Dub et PostRock, on a des bricolages issus d’une grande culture musicale, assemblés avec une précision chirurgicale. On termine le bloc avec Black Mold c’est le pseudonyme que Chad VanGaalen s’est donné pour réaliser un projet quelque part entre l’électro-glitch, la sonorité 8bit, le Noise et le Folk. Sur son premier album Snow Blindness is Crystal Antz, on entend un enchaînement de courtes pièces expérimentales, très variées et inspirées. Vraiment ce jeune homme d’Alberta ne manque pas d’originalité et il m’impressionne !
Oka : Cocoa Soul (Elements)
Plat : Astand/Dualism (Compulsion)
Black Mold : Uke Puke (Snow Blindness is Crystal Antz)

Pour cette dernière capsule de Mon Étiquette, c’est ma Casquette de 2009, on a décidé de vous parler de Rephlex, la maison de disque de Grant Wilson-Claridge et de Richard D. James, qui lui, est mieux connu sous le nom d’Aphex Twin. Signés sous cette bannière, se retrouvent des artistes singuliers, des ovnis dans le paysage de l’industrie musicale, qui repoussent les limites des conventions établies. Il ne faut surtout pas leur dire qu’ils font de l’IDM, ils préfèrent de loin appeler ça du Braindance quand vient le temps de dire quel est leur genre de musique.

On commence le bloc avec Seefeel, un trio Anglais souvent comparé au côté ambiant d’Aphex avec des pièces qui me font penser à Borhen & Der Klub of Gore ou à du Murcof. Suit D’Arcangelo, des jumeaux Allemands qui produisent du Techno-Ambiant ou de la House-Minimaliste et on termine avec The Bug, avec DJ Vadim et Kevin Martin à la tête du projet. Ensemble, ils font dans le style Raggaeton qui rencontre une ambiance DJ aux attitudes Hip-Hop de la fin des années ’90, qui s’allie avec du Dubstep et ses grosses basses.
Seefeel : Hive (Ch-Vox)
D’arcangelo : Looper (Shipwreck)
Freak Freak : The Bug (London Zoo)

Pour la capsule Au Bon Marché du mois de ce mois-ci, on a décidé de vous présenter 3 pièces tirées de 3 albums différents du célèbre duo Français Air. Depuis leurs débuts en 1998 avec l’album Moon Safari, Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel ont donnés le ton pour ce qui allait suivre, c’est-à-dire de l’électro-Pop, influencée par les synthés analogiques et les orgues des années ’60-’70 et de Serge Gainsbourg. Souvent des chansons étrangement mélancoliques et apaisantes en même temps. Suit une excellente compilation de leurs premiers enregistrements avec Premiers Symptômes, pour ensuite réaliser la trame sonore du film de Sophia Coppola : The Virgin Suicides.

Ils sont revenus en 2001 avec 10,000Hz Legends, pour continuer, ils ont su trouver un juste milieu en prenant le temps de produire le disque Talkie Walkie en 2004, sans oublier la réalisation des arrangements du très bon album 5:55 de Charlotte Gainsbourg entre temps, pour aller encore plus vers la Pop Française avec leur Pocket Symphony en 2007. Finalement, le mois passé est paru leur plus récente mouture, Love 2, entièrement réalisée par eux-seuls, contrairement à leurs derniers efforts pour lesquels ils avaient travaillés avec Nigel Godrich (Radiohead, Beck) et Tony Hoffer (Depeche Mode, Beck). On a affaire à une synthèse de ce qu’ils font de mieux, un éventail de leur palette musicale.

La Femme D’argent (Moon Safari)
Photograph (Pocket Symphony)
Heaven’s Light (Love 2)

En terminant, je tiens à vous mentionner que dans les semaines à venir on vous prépare un tas de bonnes choses, une grande rencontre avec Catherine Pogonat, des entrevues avec Pax Kingz, Monsieur Mono, Émilie Proulx, Alexandre Désilets, et plus encore ! Sans oublier la suite de nos aventures au FME et notre participation aux Coup de Cœur Francophone. Restez rivés à vos ordis, parce qu’on n’a pas fini de vous dénicher de la bonne musique et de vous la livrer directement sur votre écran et surtout, dans vos oreilles !
Une entrevue avec l’illustre virus !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :