Skip to content

Rétrospective Meilleurs Disques 2009 II

octobre 21, 2009
Printemps 2009

Parution de la semaine – 2 juin ’09

Art Of Time Ensemble est une formation de musique de chambre qui s’adapte selon la situation. Très talentueux et versatiles, ces musiciens Canadiens qui la compose se sont regroupés depuis 1998. Avec cet ensemble à cordes juxtaposé à la voix de Sarah Slean, qui fait particulièrement penser à celle de Martha Wainwright (en meilleure) avec la théâtralité de Tori Amos et son intensité des débuts. Pour Black Flowers, on s’éloigne du répertoire de Slean pour se diriger vers un Jazz à la fois mélancolique et apaisant. Que dire de cette voix remplie d’une charge émotionnelle peu commune et son timbre si particulier sinon que ça donne un résultat très convainquant. J’aime davantage cette formule, même si Slean à elle seule ne donne vraiment pas sa place. Ça ne me fait que redécouvrir cette artiste trop souvent boudée. Quel enregistrement qui se laisse savourer par ces belles fins de soirées estivales. 8/10


Parution de la semaine – 26 Mai 2009

James Yuill, Anglais d’origine, qui fait dans le style Folktronica, comparable à un mélange de Yoav, Radiohead et Sufjan Stevens. Il a 2 albums à son actif depuis 2005, soit The Vanilla Disc et Turning Down Water for Air et il fait nouvellement partie de la famille Nettwerk, l’étiquette de Sarah Mclaghlin. Il est aussi reconnu pour avoir réalisé la trame sonore de courts métrages et pour avoir remixé des titres de la formation Au Revoir Simone et Rob Thomas entre autres. De très bonne pièces se trouvent sur cet album qui laisse une impression inégale, mais digne de mention. 7/10


Parution de la semaine – 26 mai 2009

Buck65, le rapper de Nouvelle-Écosse et la producteur Belge Greetings From Tuskan ont collaborés à distance pour accoucher du projet Bike For Three! et l’album More Heart Than Brains sur étiquette Anticon. Ce qui marque le grand retour de Buck65 sur l’étiquette qui fête ses 10 ans cette année, lui qui avait fait paraitre son 4ème disque Man Overboard une décennie plus tôt. La femme derrière Greetings From Tuskan est Joëlle Phuong Minh Lê, d’origine Vietnamienne, elle nous avait pondu un très bon album, Lullabies for the Warriors en 2006. Avec ce nouvel opus, on a affaire à un projet stimulant et particulièrement inspiré, dans la veine des meilleures parutions sur Anticon et c’est pas peu dire ! 8.5/10

Parution de la semaine – 19 Mai 2009

Évidemment que lorsqu’une nouvelle parution sur étiquette Constellation atterrit dans les bacs, ça attire mon attention. Cette fois, c’est un buzz qui prend des proportions qui rappelle celui autour d’Arcade Fire avec le groupe Montréalais Clues et son disque éponyme. S’arrêter à cette comparaison serait trop limitatif, le disque ayant des sonorités similaires, mais aussi très différentes d’une pièce à l’autre et toujours convaincantes. Pas du tout le son auquel je m’attendais du catalogue de ce label Montréalais qui réussit encore à me surprendre après autant de parutions d’une rare profondeur et qualité. Une preuve de plus que la créativité et l’originalité a des ailes chez la scène musicale en marge et ce, sans aide de boissons énergisantes ! 8/10

Parution de la semaine – 12 Mai 2009

Il est producteur et DJ d’origine Russe exilé en Angleterre, également impliqué dans le collectif One Self et The Bug, j’ai nommé, DJ Vadim. Pour son plus récent album, il s’est entouré d’une brochette de MC aussi variés que talentueux. Sur U Can’t Lurn Imaginashun, il nous sert une mixture de Soul, Hip-Hop et Dub à la manière de Thievery Corporation, Roots Manuva et Coldcut avec sa touche breakbeat-ambient. Un album qui annonce officiellement l’arrivée de la saison chaude avec ses rythmes enflammés, ses couleurs et souvent avec une atmosphère de fiesta multi-ethnique. Une oeuvre variée et tout en relief, sans oublier généreuse de ses 18 pièces. Attendez-vous à une session funky avec le dernier de Vadim ! 7.5/10

Parution de la semaine – 5 Mai 2009

Trois ans après la parution d’Introducing New Details et de l’album The Scenario en 2005, Pawa Up First boucle la trilogie avec The Outcome. Toujours aussi remplie d’ambiance, leur musique Rock instrumentale teintée de Jazz, Hip-Hop et Dub m’interpelle à chaque fois. Cette mouture baigne dans une lumière un peu plus sombre, mais aussi poignante et inspirée, avec des emprunts à la musique de films. Malgré la lourdeur, on dénote une part d’espoir dans les compositions. On comprend mieux le résultat quand on sait que Serge Nakauchi Pelletier, compositeur derrière cet album, avait en tête un scénario de film en noir et blanc, au ton apocalyptique. Il cherchait un ensemble de pièce plus homogène qu’Introducing, qui était un effort collectif un peu plus décousu et on s’en plaint pas, même au contraire ! 9/10

Purution de la semaine – 28 Avril 2009


Patrick Watson et cie nous avait pondu le somptueux Close to Paradise en 2006 et sa contribution à l’album Ma Fleur de la formation Britannique The Cinematic Orchestra l’année suivante, les attentes étaient hautes pour ce qui allait suivre. Avec Wooden Arms, paru sur son étiquette Secret City, pas seulement enregistré à Montréal, mais en France et en Islande, on sent que les pièces ont imbibées l’ambiance des lieux. Incroyable de voir la variété, la qualité et la quantité de talent Québécois. Un résultat intemporel, très inspiré et surtout réalisé sans compromis. Chaque note est dosée, sentie et on imagine que les musiciens ont eu beaucoup de plaisir à faire cet enregistrement ! Bien plus qu’un album, une expérience, un panorama d’émotions intenses, magnétique, ce disque nous hypnotise. 9.5/10

Parution(s) de la semaine – 21 avril ’09

Yonlu, un jeune homme terriblement talentueux et multi-instrumentiste, qui a l’histoire la plus touchante que j’aie lue. Il était un artiste Brésilien de Porto Alegre, l’une des villes les plus peuplée, au sud du pays. Je parle de lui au passé puisqu’il nous a quitté beaucoup trop tôt, en mettant fin à ses jours au monoxyde de carbone, à l’âge de 16 ans en juin 2006. Néanmoins, il a eu le temps de nous pondre de très fortes pièces, débordantes d’émotions. L’étiquette Luaka Bop, a produit 2 albums après sa tragique décision, soit un éponyme et celui pour lequel j’ai littéralement craqué qui porte un titre qui en dit long : A Society in Which No Tear Is Shed Is Inconceivably Mediocre (soit : une société dans laquelle aucune larme n’est versée est inconcevablement médiocre). On pouvait le décrire étant une personne très sérieuse, sensible et réservée, amateur de l’auteur Franz Kafka et un artiste virtuel, davantage populaire sur le web que dans la vie matérielle. Sa poésie très authentique et cette atmosphère tropicale, à la fois apaisante et mélancolique, m’a immédiatement touché au plus profond de mon être. Musicalement, un mélange de Bossa-Nova, électro expérimental, Indie-Pop et Post-Rock minimaliste. Un croisement entre Gilberto Gil, Radiohead et Elliott Smith vient initialement en tête. Un album qu’il faut absolument écouter et pour lequel il est impossible de rester indifférent. 9/10

Two Suns, deuxième album de la chanteuse Anglaise d’origine Pakistanaise Bat For Lashes, qui me fait penser à Kate Wax et Cat Power. Elle nous a préparé un bijou d’indie-rock-pop-électro sur des airs mélancoliques, un peu sombres. Quelles ambiances rehaussées par sa voix à la fois chaude et vaporeuse. Peut-être pas aussi fort que son premier album Fur And Gold, mais les pièces réussissent à nous habiter après quelques écoutes, où on apprécie certaines subtilités d’avantage et on en redemande ! 8 /10


Parution de la semaine – 14 avril ’09

Prefuse 73 est le projet d’un seul homme : Guillermo Scott Herren. Il nous revient cette année avec son plus récent élan d’inspiration nommé : Everything She Touched Turned Ampexian sur l’étiquette Warp. Toujours un son aussi distinctif, avec une approche Hip-Hop, électro-bizarroïde, de l’échantillonnage à profusion de sonorités qui ne semblent pas aller ensemble, mais qui se marient très bien une fois arrangées par des mains d’experts ! 29 nouveaux mixes, des pièces très courtes qui en font un collage intéressant, même s’il a fait de meilleurs disques, celui-ci est assez fort et représentatif de son univers. Quelle belle pochette qui rappelle les BD fin années ’70 ! 8.5/10

Parution de la semaine – 07 Avril 2009

Gliss est un trio Californien mené par Victoria Cecilia expatriée du Danemark. Sur Devotion Implosion, ils nous servent une tonne de distorsion et sons filtrés autant sur les guitares, claviers et la voix. Un croisement entre les Yeah Yeah Yeahs et Ladytron, en version plus pop, avec un son sale un peu comme Pas Chic Chic, groupe de la scène underground Montréalaise proche de la famille Constellation Records. Un Pop-Rock mélancolique et trash qui rappelle un peu Sonic Youth. 7.5/10

Parution de la semaine – 31 Mars 2009

Peter Bjorn And John, ce trio Suédois au son Indie-Rock, un peu New-Wave, qui se renouvelle à chaque album. C’est eux qui ont fait la pièce : Young Folks, qui a connue un certain succès en 2007. Ils nous reviennent avec leur plus récent album : Living Thing, aux arrangements percussifs et aux structures à la fois accrocheuses et particulières. Une œuvre sentie et profonde, tant au niveau des textes que de la musique. Un album avec des pièces très fortes, aux multiples facettes et qui se redécouvre à chaque écoute. 8.5/10



Parution de la semaine – 24 mars 2009



Fridge, groupe Anglais mythique avant-gardiste du milieu des années ’90. Early Output 1996-1998, comme son nom l’indique est une compilation qui réunit l’essentiel des pièces crées avant que la formation mute sous d’autres formes tel Four Tet. De l’excellente musique située entre l’électro downtempo, l’Indie-Rock expérimental et le Jazz contemporain. Ce disque est une pièce d’anthologie avec des pièces que je ne croyais plus jamais réentendre, puisque la majorité de leurs albums sont difficile à trouver aujourd’hui. Un must même pour les oreilles les plus blasés de la musique actuelle ! 9/10



Parution de la semaine – 10 Mars 2009


Le projet AUN est issu de Martin Dumais, avec Motorsleep sur Alien8 Recordings on a ici une oeuvre qui mérite de prendre le temps d’être écoutée. Cet enregistrement a une sonorité éminamment pesante et un très lent débit, avec ce genre, il faut être patient… C’est un peu comme un film de David Lynch, on ne comprend pas trop ce qui se passe, mais il faut se laisser prendre au jeu pour mieux apprécier. Décrite comme de la musique Industrielle/Ambiante et expérimentale par le principal concerné, il va sans dire qu’on a affaire à un ovni musical qui ne peut laisser indifférent ! 7.5/10

Découverte de la semaine – 1er mars ’09

La plus récente parution sur l’étiquette Six Degrees, qui nous offre toujours de bonnes choses qui fusionnent worldbeat et électro, des projets innovateurs et très bien réalisés. Avec Lal Meri, on métisse ambiances du moyen-orient et d’amérique latine avec la musique lounge de bon goût. Rehaussé d’une chanteuse qui est non sans faire penser à la vocaliste polyglotte de la formation Brazillian Girls et certaines interprètes du groupe Nouvelle Vague. Une voix digne d’une femme fatale, sensuelle à souhait avec une bonne dose d’assurance. 7.5/10

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :