Skip to content

Le FME et l’Abtibi, ça change une vie !

septembre 7, 2009


Ah le FME et l’Abitibi, ces gens là savent vraiment recevoir… De la bonne bouffe, de la bière comme c’est inimaginable, un décor enchanteur, le tout en bonne compagnie, que demander de plus ! Je garderai de merveilleux souvenirs de Rouyn, quelle belle expérience ce fût, une des plus belles de ma vie et de loin ! À mon avis, nous en sommes ressortis non seulement grandis, mais aussi ressourcés.


Pour des raisons de logistiques et techniques, nous n’avons pas été en mesure de voir tous les artistes prévus, mais une grosse majorité, soit 14/18 entrevues planifiées. À l’inverse de mon réservoir d’essence, nous avons fait le plein de matériel à vous présenter pour les prochaines semaines, voire les prochains mois, qui sont bien sûr agrémentés de photos et d’extraits de spectacles à couper le souffle !

On parlera entres autres avec Mélanie Auclair (Magnolia), Elisapie Isaac (Taima), Cougarettes, Malajube, Martine Groulx (Camaromance), For Those About to Love, Le Matos, Pax Kingz, Feathership et plus encore !

On a eu recours à un troisième membre qui a collaboré de très près avec Jslin et moi, Jean-Michel nous a prêté main forte pour êtres en mesure de faire une couverture médiatique adéquate de ce beau festival. Merci J-M pour les fantastiques images, ton travail acharné et pour ta belle énergie ! Bon, maintenant passons aux choses sérieuses : Les meilleurs moments du FME selon Les Frères du Son.

Loin d’être à court de bon matériel pour cette 7ème édition du festival, il a été plutôt difficile d’en faire une sélection. Côté prestations, c’est pas le choix qui faisait défaut, on en a manquées plusieurs, il fallait choisir, faute de temps et de ressources (il aurait idéalement fallu se téléporter de salles en salles, sinon se diviser en 2)…

Pour le meilleur show, mon choix est sans grande surprise, mais ils sont tellement talentueux et ils s’amusent tant sur scène, que c’est évident qu’on ne pouvait faire autrement qu’apprécier. Sans contredit, Patrick Watson et sa bande nous ont offert toute une représentation, accompagnés d’une section à cordes cette fois-ci. C’est impossible de se lasser de cet artiste qui se réinvente constamment, et qui réussit toujours à me surprendre. Un concert offert dans la très sympathique et efficace salle du Paramount.

Faut vraiment les voir pour comprendre pourquoi ils sont mon coup de coeur. J’adore leur musique sur disque, mais le concert jette littéralement sur le cul. Ces gars (et cette fille), sont absolument époustouflants, tellement dramatiques et théâtraux que c’est à se demander s’ils sont sains d’esprit. Clues ont littéralement cassées la baraque au Cabaret de la Dernière Chance tard, tard le vendredi et samedi soir. Une chose est sûre, ils m’ont cloués le bec !

À mes yeux, une des meilleures entrevues que nous ayons eût depuis nos débuts s’est fait en compagnie de Martin Léon. Grosse discussion réfléchie et profonde au menu qu’on a hâte de vous présenter d’ici peu, puisqu’elle est dans les premières réalisées. Je vous en dis pas plus, mais lui-même est resté étonné des questions et de ses réflexions, toute une belle discussion !

Ma rencontre coup de cœur : Thus:Owls, une de mes découvertes du festival. Première entrevue en anglais avec Erika Alexanderson, principale protagoniste de la formation Suédoise dans laquelle se retrouve aussi le guitariste de Watson : Simon Angell avec qui j’ai pu parler français. Une autre entrevue qui vaut vraiment la peine d’être vue, mais qu’il faudra patienter un peu avant qu’elle soit diffusée.

La formation qui s’est le plus illustrée, qui n’y est vraiment pas allée avec le dos de la cuillère, tant au niveau de leur prestations que de l’énergie déployée en entrevue. Random Recipe ont littéralement fait lever la sauce samedi sur la petite scène du Groove qui s’est vite surpeuplé. Ils ont fait une apparition surprise chez Morasse, la pataterie du coin, en fin de soirée, créant tout un émois dans l’endroit achalandé qui s’est rapidement retrouvé bondé, grâce à leur prestance survoltée remplie de vibrations positives, même deux fois plutôt qu’une, puisqu’ils ont faits quelques rappels au public qui en redemandait !

Restez branchés sur le www.lesfreresduson.com pour les entrevues disponibles en balladodifffusion et web télé de notre spécial FME. La surprise du festival sera dévoilée dans les prochains jours et l’entrevue avec Mélanie Auclair suivra très bientôt. Plein de belles choses vous attendent dans les semaines à venir, c’est à ne pas manquer !

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :