Skip to content

Elsiane et ses contorsions vocales

novembre 23, 2008

Nous voici en cette fraiche nuit de samedi en presqu’hiver, je dis bien nuit puisqu’il fait noir tellement tôt, qu’on dirait que la soirée est entamée depuis déjà un bon moment, scénario parfait pour un moment de Trip-Hop comme on les aime. Selon ce qu’on a pu constater à l’écoute de leur premier album Hybrid ainsi grâce à une prestation dans le cadre de M Pour Montréal diffusée sur le câble numérique, Elsiane se mesure nez à nez avec les meilleurs du genre, on pense à Portishead, Sneaker Pimps, Morcheeba, Goldfrapp et Lamb, pour ne pas trop faire de name-dropping. Le lieu : Les Saints, en plein centre-ville de Montréal, très sympathique et efficace petit lieu de diffusion, à un point tel que l’un de mes frères sonores et moi croyons avoir trouvés notre nouvelle salle fétiche !


À peine entrés dans la hall principal, on annonce les couleurs de la soirée, puisque DJ Sarcastic est derrière les platines et nous fait tourner des classiques du genre [l’album Maxinquaye de Tricky, entre autres], avec de bons enchaînements, un bon équipement, un bon son et une technique respectable. Il reviendra en force pour réchauffer la foule après la première partie qu’assurait le Duo Groove et un peu plus tard, pour donner suite à la programmation régulière et terminer la soirée en beauté. Jai tout de même resté surpris du peu de réceptivité de la part de l’ensemble du public qui est resté assis pour la totalité de la prestation du duo d’ouverture, lui qui n’a pourtant pas lésiné sur la qualité et l’intensité musicale.

Le moment tant attendu approche, les gens se lèvent enfin, certaines sections du club s’ouvrent pour laisser place à une foule un peu plus nombreuse qu’initialement prévue. Tout le monde essaie tant bien que mal de trouver son sweet spot afin de mieux voir et entendre ce groupe de chez-nous encore méconnu qui, selon moi, ne devrait pas tarder à se taper de plus grosses salles. On se considère encore chanceux de les avoir attrapés dans un lieu si intime et invitant ! L’éclairage, quoi qu’efficace, était un peu trop statique à mon goût pour rendre justice à ce genre d’évènement, une projection était aussi de la partie. Leur art visuel étant très artistique, particulièrement inspiré et réussis, il aurait été bien de pouvoir bénéficier de projections à grand déploiement. Malgré qu’un peu sobres au niveau de leurs tailles, mais très efficaces au niveau de l’impact émotionnel, ils viennent appuyer parfaitement l’atmosphère déjà très présente et prenante du ce chant si particulier, combinés aux excellents arrangements.

La prestance du bassiste est particulièrement à souligner, sans oublier évidemment celle de la chanteuse qui célébrait son anniversaire ce soir là. Il ne faut pas oublier qu’Elsiane est à la base un duo, puisqu’on pourrait penser qu’il manque de fraternité entre ce quatuor, comme me l’a si bien fait remarqué un de mes amis qui les a vus il y a déjà quelques temps. Fortement recommandé pour ceux qui aiment la vibe un peu mélancolique et cette sonorité si dinstictive de la belle époque [pas si lointaine] de la grosse vague Trip-Hop qui a déferlée sur nous plus intensivement, mais qui demeurre tout aussi touchante et actuelle avec les années.

Montage audio/vidéo, gracieuseté de Beatmachiine

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :