Skip to content

À Bord d’Air DeVotchKa… Quel Trajet !

mars 21, 2008

Dès les premiers instants d’un album de DeVotchKa, on assiste à un métissage de styles des plus réussis combiné à des musiciens hors-pairs à l’oeuvre. On y entends des violons, de l’accordéon, de la guitare accoustique, une contrebasse, des cuivres et surtout le Soubassophone. Des compositions atmosphériques, aux structures originales et aux variations intéressantes, livrés avec conviction par le chanteur Nick Urata et sa bande. Malgré son timbre de voix particulier qui demande un certain temps d’adaptation, une fois cette étape terminée, on se laisse facilement prendre au jeu. Avec leur dernier et tout récent album, A Mad and Faithful Telling, des amalgames de musique gitane, Grecque, des Mariachis et de Western Spaghetti à la Ennio Morricone, le tout dans une sauce Pop nous attendent. Des alliages de musique folk typique du mid-ouest Américain avec des mélodies envoutantes arabisantes. On passe par des sentiers musicaux différents mais les pièces ont toutes une certaine particularité qui les unies.

Leur album précédent, How It Ends, est sûrement leur plus accessible et le plus Pop. Excellent effort, il contient certaines de leurs pièces et mélodies des plus réussies jusqu’à maintenant. D’ailleurs la majorité de l’album s’est retrouvée sur la trame sonore du film Little Miss Sunshine, une excellente comédie intelligente et satyre de notre monde contemporain. La musique n’a fait qu’ajouter à l’ambiance disjonctée du film, où l’on croirait entendre la bande originale du film Amélie Poulain, mais version gitane.

La première fois que j’ai entendu parler de DeVotchKa, c’est lorsque mon collègue de travail est revenu d’une représentation des Dresden Dolls à Montréal, il y a environs 2 ans. Dans la même veine théâtrale ils nous ont offert un magnifique témoignage de leur performance scénique ainsi qu’un petit documentaire pour mieux entrer dans leur univers avec le DVD Paradise qui est sortis depuis quelques années déjà. Après que j’ai visionné cet enregistrement, j’ai littéralement couru me le procurer avec un de mes amis qui était tellement convaincu de mon discours à leur égard, ne les ayant jamais vu ni seulement entendus, lui aussi est sortis avec une copie ! Hautement recommandé.

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :